Le sport se donne la compétence A.R.C

 

Premières signatures du protocole d’adhésion par les communes en présence de Jean-François Caux et Jean-Marie BOUCHE, vice-président de l’OSARC. De gauche à droite : Claude Dupront, maire de Bienville, Jean-Claude Chireux, maire de Jonquières, Philippe Boucher, maire de Janville, Alain Dricourt maire de Bethisy St Martin, Béatrice Martin maire de Vieux-Moulin.

Retrouvez l’éditorial de Philippe Grand (Lettre d’info N°18)

L’agglomération de la région de Compiègne (A.R.C.) n’a pas la compétence sport. En d’autres termes, nos élus de l’agglo ne peuvent pas, au nom de l’intercommunalité, participer aussi concrètement qu’ils pourraient le souhaiter (et qu’il serait souhaitable), à l’activité sportive dans l’A.R.C.

Or, de longue date, les clubs sportifs ne conjuguent plus leurs actions à l’aune de la seule commune où ils sont administrativement, voire structurellement, implantés.

D’ailleurs, près de trente clubs disséminés dans les vingt-deux communes de l’agglomération sont seuls, au sein de l’A.R.C., à proposer leur spécialité sportive. Et non des moindres : rugby, boxe, aviron, handball, escrime, tir, Bmx, etc.

Dès lors, le moindre habitant de l’agglo qui veut pratiquer l’un de ces sports intègre le club référence , sans trop se préoccuper de savoir s’il est représentatif de sa commune de résidence.

Bref, en matière de pratiques et d’organisations sportives, les frontières communales sont dépassées. D’où l’évolution en 2012 de la dénomination « Office des sports de Compiègne », en « Office des sports de l’agglomération de la région de Compiègne (OSARC) ». Ce changement fut officialisé à l’occasion des 40 ans de l’Office, avec la bénédiction du président de l’agglomération Philippe Marini, présent lors de la réception organisée à cet effet.

LES CLUBS GARDENT LEURS PREROGATIVES

Cinq ans plus tard, après avoir établi un contact direct avec les maires des vingt-deux communes de l’agglo, sa structure évolue encore.

Ainsi, depuis l’assemblée générale extraordinaire du mardi 3 octobre 2017, ce sont les vingt-deux communes qui deviennent les premiers adhérents de l’OSARC en réglant une très modique cotisation. Dans leur sillage, l’ensemble des clubs sportifs de chacune des communes « cotisantes » devient de facto membre actif de l’OSARC, sans avoir nécessité de régler une cotisation.
Le nombre de clubs affiliés à l’OSARC va friser les 200 et représentera une population globale (adhérents et sympathisants réunis) de plus de 25 000 personnes.

Régie par la loi de 1901, l’OSARC demeure une association indépendante de tout pouvoir. D’ailleurs, les clubs gardent toutes leurs prérogatives et restent seuls décideurs de toutes les évolutions, actions et réflexions proposées par le comité directeur de l’OSARC dans le souci constant d’une pratique sportive toujours meilleure et d’une compétitivité accrue.

Avec l’union des vingt-deux communes de l’agglomération en son sein, l’OSARC justifie plus que jamais son appellation.

Si l’A.R.C. n’a donc pas la compétence sport, désormais le sport a, lui, la compétence A.R.C.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Free WordPress Themes, Free Android Games